Des questions / Suivi client

du lundi au vendredi +33 6 71 57 18 34

Pourquoi migrer d'AutoCAD vers GstarCAD Lire la suite...
Pour voir les détails cliquez sur l'image.
GstarCAD 2020 inclut de nouvelles fonctions inéditesLire la suite...
Vous avez 17 raisons pour louer GstarCAD Lire la suite...

Le dessin industriel se démarque du dessin artistique par ses techniques, mais surtout par sa fonction. S’il est vrai que le tracé d’un bâtiment se doit d’être aussi précis que les yeux d’un portrait, le dessin industriel sert de base pour la construction d’un ouvrage. Chaque détail (architecture, mécanique, électrique, etc.) doit être parfaitement dessiné pour une compréhension immédiate. Le dessin industriel comporte donc une base de techniques pour rendre l’idée du bâtiment en un plan prêt à être exécuté. Ces techniques se composent des bases du dessin, à savoir l’échelle, les projections, les conventions, etc. Mais elles proposent également la réalisation de la géométrie descriptive (plan, cône, grandeurs…), des plans d’architectures (vues, coupes, perspectives…) et bien sûr, des plans d’exécution (charpente, électricité, plomberie…). Pour représenter ces éléments, le dessin industriel se sert de deux techniques : le tracé à la main et les logiciels.

 

Le tracé à la main

Encore largement utilisé malgré l’expansion du numérique et des techniques digitales, le tracé à la main reste un élément important à maîtriser dans la conception d’un bâtiment. Les tracés proposent un ensemble de courbes et de lignes droites pour former des figures géométriques. Ces formes représentent l’intégralité des éléments à concevoir pour un bâtiment solide et pérenne. Le tracé de ses formes, représentant donc des escaliers, des façades ou des systèmes de plomberie, se réalise avec des instruments. L’échelle doit être irréprochable, c’est pourquoi les dessinateurs se munissent d’équerres, de règles, de T à dessin, de compas, de gabarit de cercles, d’ellipses, etc.  L’art du tracé se base sur la règle des lignes de base, traits régis par des conventions internationales, notamment sur l’apparence et la signification.

 

Les logiciels DAO

Le DAO, dessin assisté par ordinateur, se définit par la production de dessins techniques avec l’aide d’un logiciel informatique. Sur la même base que le tracé à la main, l’utilisation d’un logiciel DAO permet l’exécution de commandes graphiques. La production de formes, de lignes, de segments ou de courbes reste la même, mais se réalise sur un mode vectoriel ou matriciel. Grâce à la pratique du dessin informatisé, les prémisses du bâtiment peuvent être représentées en 2D ou en 3 D. Aussi, l’usage de l’ordinateur favorise la gestion des documents, l’archivage et le transfert de données. Il existe une multitude de programmes de logiciels DAO qui s’adaptent à divers domaines ou métiers (architecture, industrie, ingénierie). L’utilisation d’un logiciel DAO permet une plus grande facilité d’accès aux dessins, mais offre surtout l’opportunité de réaliser des modifications facilement et rapidement. La manipulation des dessins sur l’ordinateur permet de changer l’épaisseur, les couleurs en un clic et de multiplier le dessin en une fraction de seconde.

 

Les logiciels CAO

En ce qui concerne les logiciels CAO, conception assistée par ordinateur, ils permettent de développer une conception avant la fabrication. Principalement utilisés par des ingénieurs et des concepteurs, les logiciels CAO proposent une traduction du croquis en dessin 2D et en modèle 3D. La conception d’un dessin CAO offre une exploration des idées rapides, une possibilité de modification simple et permet de visualiser le dessin et de le tester plus facilement que dans sa version de dessin manuel. Ces facilités permettent de raccourcir les délais de commercialisation et donnent de nouvelles perspectives au dessin industriel. En effet, le terme CAO a été créé en 1959 par Doug Ross, chercheur au MIT. Depuis cette année-là, les progrès en numérique n’ont cessé de croître et les possibilités du dessin industriel aussi. Aujourd’hui, en plus du développement du produit physique, les logiciels CAO permettent d’animer le dessin, de le stimuler et de créer des rendus en quelques jours seulement. La gestion du cycle de vie des produits est de plus en plus intégrée dans les logiciels. Aussi, l’expérience d’entrer dans le bâtiment en construction grâce à la réalité virtuelle est désormais possible. 

Avant la construction d’un bâtiment, de nombreuses étapes sont nécessaires. La construction d’un ouvrage de grandes dimensions requiert l’expertise de divers secteurs et des méthodes spécifiques pour un projet réussi. Avant que le BTP ne s’occupe de la construction, que le secteur de l’industrie fournisse le matériel, que l’architecte dicte le plan, le géomètre conçoit le dessin industriel du bâtiment. Cette étape cruciale offre l’opportunité de cartographier avec précision le bâtiment à venir. Le dessin technique sert de base pour fournir toutes les informations nécessaires à la conception et la fabrication de la bâtisse. Grâce au dessin industriel, les constructeurs obtiennent une représentation technique et détaillée de l’ouvrage. L’utilisation du logiciel GstarCAD vous permet donc d’imaginer les édifices les plus incroyables. Les artisans n’auront plus qu’à suivre vos directives pour construire votre monument.

 

Comment construire un bâtiment?

De l’idée à la réalisation, la construction d’un bâtiment comprend de nombreuses étapes et surtout de nombreux professionnels issus de secteurs divers. Chacun ayant ses propres méthodes, la réussite du projet dépend de leur capacité à coordonner leur travail et compléter les compétences des autres pour édifier le bâtiment. Pour cela, un langage commun existe afin de communiquer facilement et rapidement, mais de manière précise : le dessin industriel. De l’architecte à l’entrepreneur, en passant par l’ingénieur, chaque intervenant doit maîtriser parfaitement la lecture du dessin technique afin de suivre l’avancée de l’ouvrage et ajouter son travail. L’enveloppe du bâtiment, les toitures, les menuiseries, les escaliers, les cloisonnements, tout passe d’abord par le dessin industriel. Chaque intervenant s’appuie sur le dessin pour concevoir, matérialiser et construire le bâtiment voulu.

 

Que contient le dessin industriel?

Le dessin industriel est une représentation technique de l’objet à construire. Développé par un logiciel (logiciels CAO/DAO) ou par des instruments manuels (le compas, l’équerre, la règle, etc.), le dessin technique fournit tous les détails du bâtiment. Différents types de dessins existent et s’adaptent aux besoins de la construction. Par exemple, le dessin technique conçu par les architectes représente les différentes vues du projet à construire : vue de haut, du toit, de face, de côté, etc. Le dessin mécanique propose la conception graphique de toutes les pièces des machines. Le dessin électrique offre un plan précis des installations électriques du bâtiment, le dessin électronique inclut les circuits, etc. Chaque type de dessin technique fournit une représentation précise de ce que contient le bâtiment. En croquis, graphiques, plans ou schémas, le dessin technique mêle autant la géométrie que les mathématiques pour fournir une échelle et des perspectives exactes pour la fabrication.

 

À quoi sert le dessin industriel?

Le dessin industriel offre la clarification d’une idée par l’usage d’un langage graphique commun. Chaque professionnel engagé dans la construction du bâtiment peut interpréter les formes, les dimensions et la position exacte de chaque partie de l’ouvrage. Le dessin propose une représentation et une définition du projet de base avant sa réalisation. Il conçoit le bâtiment sur papier ou sur ordinateur avant sa matérialisation. Le dessin industriel permet donc une traduction claire et précise des idées de construction grâce à une variété de techniques et de fondements visuels. Toute l’équipe chargée de la réalisation du bâtiment se doit de connaître l’utilisation des lignes de base pour interpréter de manière uniforme la conception du lieu. Le dessin industriel fournit donc une base essentielle pour la réalisation d’un bâtiment. Basé sur des règles normalisées, il fournit toutes les caractéristiques du projet dans un langage compris par tous.